Accueil du site > Collections > Voyage > Fleuve Niger, cœur du Mali

Un certain nombre de nos livres sont disponibles en numérique sur :

http://www.cyberlibris.com
https://dawsonera.com

Éditions GRANDVAUX
18410 BRINON-SUR-SAULDRE
Tél. : +33(2) 48 58 55 58
editionsgrandvaux hotmail.com
Mail : cliquez-ici

Comment acheter nos livres

Dans toutes les bonnes librairies

diffusion/distribution Humensis

pour les libraires :

libraires editions-belin.fr

Fleuve Niger, cœur du Mali

Catherine et Bernard Desjeux

jeudi 26 janvier 2012

ISBN : 978-2-909550-73-3
Code Belin : 645073
Format : NC
Nombre de pages : 160
Prix : 19€
Autres infos : 146 photos
Date de publication :

Le fleuve Niger est l’artère vitale pour près de cent millions d’Africains, répartis sur neuf pays. Son delta intérieur, au cœur du Mali, est un fantastique espace, frontière mouvante entre Sahara et Sahel.
Fleuve sacré, fleuve civilisateur, fleuve économique, jalonné par les villes mythiques de Tombouctou, Djenné, Gao, Mopti, par la capitale Bamako…, le Niger est aujourd’hui destabilisé par une activité humaine débordante, qui risque de périr par là où elle a cru vivre.
Ce livre offre d’appréhender, par l’image et par le texte, la logique de cet écosystème et de proposer quelques repères pour que l’homme vive avec la nature et non contre la nature, afin que ce fleuve vivant soit encore longtemps un fleuve de vie.

http://www.editionsgrandvaux.com

P.-S.

Collection voyage :
Comprendre, découvrir, admirer, pleurer, sourire, rencontrer, trouver, écouter, voir, partager… Un meli-mélo comme la vie, insensée et incompréhensible. Entre émotion et raison, quelques traces indiquent la direction, ici et maintenant, de l’autre côté de l’horizon, de l’autre côté du quotidien… Partager une parole, un silence, un espace, une note bleue… La liberté pour tout bagage. Voyage au pays de l’autre.

Auteur : Catherine et Bernard Desjeux, journalistes, reporters photographes indépendants, fréquentent le Mali depuis de nombreuses années. Un premier contact en 1981, puis un long séjour en 1984-1985 au pays du Ghimbala, en compagnie du grand traditionniste malien Almamy Maliki Yattara, seront suivis par beaucoup d’autres. Ils nous font ici part de leurs réflexions. Ils sont auteurs de nombreux livres, parmi lesquels : Sahara, la passion de la vie (Nathan image), Visages de l’Algérie (Hatier/Grandvaux), la France rurale (Chêne), Mali, Au nom de la Loire, Casamance, Sénégal pays du donner et du recevoir, (Grandvaux)… Ils sont également les auteurs (textes et photographies) du Guide Hachette Evasion Mali.
Préface :
Presse : Fleuve Niger, Guide du routard
Un long fleuve tranquille ? Si seulement… Le Niger irrigue d’eau et de vie le Mali, il est le cœur, voire l’âme du pays. Ses eaux, certains vivent avec. D’autres ont voulu les dompter, parfois très maladroitement. Les premiers paient cher les conséquences des actes des seconds. Catherine et Bernard Desjeux sont deux amoureux du Mali. Leurs photos et leurs textes sont un témoignage touchant et envoûtant de la vie quotidienne autour du fleuve. Les Desjeux s’attachent à présenter le Niger comme un être vivant : sacré pour ses riverains, il appartient au patrimoine culturel du Mali. Son lit est particulièrement attractif, le fleuve apporte eau et sédiments, propices à l’agriculture. La vie s’organise autour des caprices du Niger : ce livre rend aussi un bel hommage à l’humilité des hommes face à la toute-puissance de la nature. Ici, on retient particulièrement un cliché illustrant l’impressionnante traversée d’un troupeau de bovins, dont seules les cornes sortent de l’eau. Là, l’instant saisi d’une pêche fructueuse. Plus loin encore, le travail des champs au crépuscule… Le fleuve nourricier est plus que jamais à protéger. Le Niger est un trait d’union entre des populations éloignées, mais qui partagent une réelle dépendance au fleuve. Ses rives ne cessent d’attirer de nouveaux habitants… Au pays d’Ali Farka Touré comme dans tous les pays que sillonne le Niger, la question de l’eau est préoccupante pour l’avenir. Faire connaître le fleuve et ses charmes est encore le meilleur moyen d’amener les hommes à le préserver.
Marina Gaultier Mise en ligne le 15 décembre 2011

Afrique Asie.

Fleuve Niger, « fleuve vivant, fleuve de vie », comme le dit l’intitulé du premier chapitre de cet ouvrage suggestif paru il y a quelques mois, en même temps que l’exposition consacrée aux photos illustrant les textes. Un titre qui colle à la perfection aux contenus visuel et rédactionnel, tant ceux-ci restituent les aspects les plus dynamiques, actuels et variés des gens et des paysages que traverse le plus important cours d’eau de l’Afrique de l’Ouest : 4 200 kilomètres de long, un bassin versant de 2 274 000 km2. Au fil des pages et des images, on se retrouve en pleine fête des chasseurs du côté des falaises de Bandiagara, au cœur du rituel des génies de l’eau (auxquels l’anthropologue disparu Jean-Marie Gibbal a consacré une partie de sa vie et trois ouvrages), à la fin des transhumances à Diafarabé ou en compagnie des musiciens Ray Lema et Ali Farka Touré, à Niafunké, dans la haute boucle.
Luigi Elongui
Extraits :

Portfolio