Un certain nombre de nos livres sont disponibles en numérique sur :

http://www.cyberlibris.com
https://dawsonera.com

Éditions GRANDVAUX
18410 BRINON-SUR-SAULDRE
Tél. : +33(2) 48 58 55 58
editionsgrandvaux hotmail.com
Mail : cliquez-ici

Comment acheter nos livres

Dans toutes les bonnes librairies

Commander chez notre diffuseur Humensis

Couverture du livre Paris la douce d'Amadou Gaye

PARIS LA DOUCE

Photographies d’ Amadou Gaye, Préface de Josiane Balasko, textes Léandre-Alain Baker, Sophie Puchalik, Laure Duchatel, K’atrin-D, Amadou Gaye, Jean-Claude Ismar

jeudi 9 mars 2006

ISBN : 2-909550-45-1
Code Belin : 645045
Format : 27 x 24 cm format italien
Nombre de pages : 96 pages
Prix : 24 €
Autres infos : Broché avc rabats, 62 Photographies N&B
Date de publication :

Ce livre nous fait pénétrer dans l’univers des petites gens de Paris à qui Amadou Gaye décide de rendre hommage, à la manière d’un griot qui aurait remplacé les mots par des images.
Paris la douce est un beau livre, rempli de rencontres empreintes d’émotions et d’intelligence : un regard à la fois joyeux et doux.
Amadou Gaye vit ce qu’il voit. Tout se passe au niveau du cœur, organe vital entre la tête et l’œil. Une tendresse immense pour un monde trop dur et trop cruel, une quête permanente de moments de vie essentiels ; comme dans la chanson, buvons encore une dernière fois à l’amitié, l’amour, la joie...
Un ensemble de photographies uniques, comme chacun d’entre nous.

Photographies Amadou Gaye
préface Josiane Balasko
textes Léandre-Alain Baker , Sophie Puchalik, Laure Duchatel, K’atrin-D Amadou Gaye, Jean-Claude Ismar

Voir en ligne : le site d’Amadou Gaye

P.-S.

Amadou Gaye est un comédien qui dit les poèmes de la négritude.

Paroles de nègres

Après son spectacle « Négritudes » qui a connu un vif succès à Paris et dans sa région, c’est à une nouvelle balade poétique que nous convie Amadou Gaye. Les auteurs sont tous noirs, d’Afrique, de la Martinique, d’Haïti, de la Guyane, de la Guadeloupe, d’Amérique du Nord. Parlant de son spectacle, Amadou Gaye nous dit : « c’est un mélange de manioc, de canne à sucre servi avec du bon vin français. »

Enfin, faut-il le rappeler, ce n’est pas de la lecture mais de l’interprétation. Et c’est émouvant, vivant, touchant. Sur des textes de : Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon-Gontran Damas, 
Birago Diop, Roussan Camille, Jacques Roumain, David Diop, 
Paul Niger, Guy Tirolien, Jean Metellus, Langston Hughes.

Paroles de Nègres : Amadou Gaye dit sa vie.

Nous avons rencontré Amadou quelque part du côté de Sancerre, au cours d’un improbable vernissage dans la campagne berrichonne. Des gens bien intentionnés lui avaient dit : « Tu devrais rencontrer les Desjeux ». Pour une rencontre, s’en fut une. Entre deux verres de l’ami vigneron Daniel Chotard, un nectar de première, il nous déclina un poème, tout à trac sous les étoiles : « Les morts ne sont pas morts... » Nous eûmes l’impression de nous connaître depuis longtemps, d’avoir cheminé sur des chemins parallèles, nous nous sommes revus à la maison, en Sologne. Il apporta des tirages photos un peu en vrac : des instants de vie partagés dans les bistrots de Ménilmontant, dans le quartier de Château Rouge, quelques rencontres : Manu Dibango, Fellag, Harlem Désir, le sourire lumineux d’une femme, un petit baiser... Nous en ferons le livre « Paris la douce », avec, si l’on peut dire, la bénédiction de Josiane Balasko : « C’est marrant, t’es un black avec un accent de titi ». Notre fille Claire fera la maquette. Nous découvrirons vraiment Amadou au cours de son spectacle « Négritudes », puis aujourd’hui « Paroles de Nègres ». Incroyable comme il est habité par ces textes ! Lui, le Nègre à l’éternelle couvre-chef, joue avec des mains blanches, noires ou rouges, refuse l’exotisme, se cabre, crie pitié... Le noir n’est pas une qualité en soi, le noir n’est pas un état, c’est une image avec laquelle il doit vivre en positif ou en négatif, une image qui se reflète dans le miroir de la vie, une image qui existe dans la magie des mots. Il s’amuse, ne joue pas, il est. Un peu cabossé, Amadou vit avec les cicatrices de la vie pour compagnes, voit la vie dans un immense éclat de rire par-delà les mesquineries du quotidien. Amadou n’est pas dans le ressentiment, il est ailleurs, en voyage au bord des larmes et du bonheur. Un bras d’honneur joyeux qui rejoint « le Nègre vous emmerde » de Césaire, le copain du coolie de Hanoï et du docker de Suez. Ses photos sont des poèmes, ses poèmes des photos : instantanés permanents. Comme un musicien de jazz, il plaque des accords entre majeur et mineur, toujours les mêmes, jamais identiques. Yes he can, yes we can. Ensemble... Merci Amadou.

Catherine et Bernard Desjeux

http://tv.rueleon.net/tv.rueleon.ph...
http://www.amabilia.com/contenu/pla...

Auteur : Amadou Gaye
Préface :
Presse :
Extraits :

Portfolio

Couverture du livre Paris la douce d'Amadou Gaye Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux (...) Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux (...) Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux - (...) Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux - (...) Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux (...) Extrait du livre "Paris la douce" - Editions Grandvaux (...) Paroles de nègre Amadou Gaye