Accueil du site > Collections > Revue > La Loire en revue N°4

Un certain nombre de nos livres sont disponibles en numérique sur :

http://www.cyberlibris.com
https://dawsonera.com

Éditions GRANDVAUX
18410 BRINON-SUR-SAULDRE
Tél. : +33(2) 48 58 55 58
editionsgrandvaux hotmail.com
Mail : cliquez-ici

Comment acheter nos livres

Dans toutes les bonnes librairies

Commander chez notre diffuseur Humensis

La Loire en revue N°4

novembre 1998

ISBN : NC
Code Belin : NC
Format : NC
Nombre de pages : NC
Prix : NC
Autres infos :
Date de publication :

Éditorial


"Je suis scientifique donc je doute." par Bernard Desjeux
"Je suis scientifique donc je doute » a dit en substance, au dernier colloque de Millançay, Gille-Eric Séralini, professeur des Universités en biologie moléculaire, membre de la Commission Nationale du Génie bio moléculaire, auteur du livre le sursis de l’espèce humaine (Belfond).
Le doute est en effet le propre du scientifique, c’est même sa raison d’être : vérifier, mesurer, contrôler, remettre en cause les certitudes afin de favoriser des découvertes dans l’enthousiasme de la création.
Combien de vérités historiques ont été remis en cause par le temps ? Il suffit de relire d’anciens ouvrages pour collectionner les perles !

Que connait on de l’effet de la Litacine provenant des plantes transgénique (OGM) sur l’espèce humaine ?

Ce nouveau numéro de la Loire en revue n’échappe pas au doute.

François Billacois et Catherine Chevochot nous font part de leur analyse sur ce curieux bateau de pierre remarqué par François Baudouin dans la cathédrale de Nevers : s’agit-il vraiment d’un bateau de Loire ?

Joseph Picard, ancien directeur de l’EPALA, fait la synthèse du travail effectué sur un modèle mathématique original étudiant la propagation des crues de la Loire, par l’équipe pluridisciplinaire du plan Loire Grandeur Nature, la meilleure
équipe sur le sujet : que se passe t-il en cas de rupture de digue ? (voir la Loire en revue N°2)
Finalement, ce modèle n’a t il pas plus d’inconnues que de variables ?

Quant à Philippe Reyt, il se demande pourquoi existent de tels écarts de prix entre les différentes eaux et pourquoi le même taux de fluor serait bon pour la santé en France et pas en Espagne ?

Autre question brûlante : Faut-il construire Chambonchard ?
Si pour l’EPALA, il n’y a aucun doute, ce n’est pas le cas pour les associations ni pour le ministère de l’Agriculture, peu enclin à dépenser de l’argent pour un mode d’agriculture qu’il essaye de faire évoluer vers plus de qualité.
La polémique commence où finit le débat. En publiant, même partiellement, les avis des uns et des
autres, nous aimerions échapper à la pensée unique.
Philippe Desbrosses y apporte sa contribution avec un court texte : Ecologie, Biodiversité et
Pensée complexe, chère à Edgar Morin.

Sommaire

- Archéologie fluviale
Bateaux de pierre à Nevers par François Billacois et Catherine Chevochot

- Hydrologie

Propagation des crues de la Loire dans la situation actuelle du lit, par Joseph Picard

- Ailleurs

Les négociants de Hambourg et les tentatives de bloquer l’Elbe au début du XIXe siècle, par Silvia Marzagalli

- Visuel

Jean-Jack Martin, graphiste

- Aménagement : le débat

Faut-il construire le barrage de Chambonchard ?

- Géographie

Sources thermales dans le bassin de la Loire, par Philippe Reyt

- Chronique Hydrologique, par Zbigniew Gasowski

- Revue de Loire, brèves de Loire...

Auteur :
Préface :
Presse :
Extraits :

Portfolio